ARTICLE

Combien de temps puis-je conserver l’air dans mon bloc de plongée sans risque d’intoxication

Combien de temps puis-je conserver l’air dans mon bloc de plongée sans risque d’intoxication

Table des matières

Une question très simple mais est-ce que la réponse l'est aussi ?

En théorie si le bloc est conforme et propre l’air se conserve très, très, très longtemps et d’ailleur l’air que vous respirez en ce moment a des milliards d’années.

Supposons que l’air n’était pas conforme lors du remplissage vous serez intoxiqué qu’il aie deux jours ou dix ans, ceci est peu probable car les stations de gonflages sont soumises à des contrôles obligatoires de qualité de l’air très régulièrement et que dans tous les cas l’air est filtré avant d’arriver dans votre bloc.

Quoi qu’il en soit, vous devez passer selon la législation Suisse le contrôle visuel périodique tous les deux ans et demi et et l’inspection de récipients à pression tous les cinq ans (voir article : Pourquoi le contrôle périodique et l’inspection de récipients à pression EMPA des bouteilles de plongée est-il obligatoire), lors de cette inspection le bloc est vidé de son air et que normalement vous l’avez à nouveau remplis après le contrôle. Ce qui veut dire que si tout est bien respecté l’air que vous respirez aura au maximum deux ans et demi ou alors vous ne respecter pas les normes en vigueur “CQFD”.

En cas de doutes ou si vous avez peur de respirer cet air de deux ans et demi videz votre bloc et remplissez-le à nouveau un remplissage ne coûte presque rien. 

Conclusion

Les articles suivants traitent d'un sujet en lien avec cet article

Views: 1957

Christian

En tant que passionné de plongée en eaux fraîches, je suis habitué à défier des températures glaciales qui oscillent autour de 5 à 10 degrés Celsius, que ce soit à une profondeur de 1 mètre en hiver ou de 30 mètres en été. Pour relever ce défi, j'utilise généralement un équipement étanche qui me permet de rester au sec et de ne pas subir les effets du froid. Mais même avec cette protection, il n'est pas rare que je ressente des frissons jusqu'à la moelle ! Alors, si vous êtes prêts à affronter les conditions les plus difficiles pour vivre des moments intenses et inoubliables, rejoignez-nous pour une plongée unique en son genre !

Cet article a 2 commentaires

  1. Marcandre

    Bonjour moi jai une question j ai trouvé une bombonne ďair de plongé dans le grenier chez mon oncle décèdé et la bombonne elle marque rempli en 1984 je veux savoir si ľair est bonne la bombonne est en métaux galvanisé je croi mes il y a aucune rouille ou de domage pouvez vous maidé svp

    1. Christian

      Bonjour,
      1984 eh ben c’est pas récent et je vais parler de sécurité avant de parler de la qualité de l’air 🙂

      Attention ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de rouille sur l’extérieur qu’il n’y en a pas à l’intérieur, la corrosion suite à un peu d’humidité lors d’un remplissage est toujours possible surtout sur de l’ancien matériel plus utilisé depuis très longtemps. J’attire votre attention sur la pression des bloc de plongées, en général 200 bar ou 300 bar, c’est énorme. Un contrôle de sécurité périodique doit être effectué pour éviter les accidents, je vous suggère d’aller lire cet article sur mon blog qui traite de ce sujet Pourquoi faut-il faire contrôler sa bouteille de plongée ou sur le site de la FSSS (Fédération Suisse des Sports Subaquatiques) page 20 de cet article NERUS.

      Concernant la qualité de l’air, il faut rappeler qu’en 1984 les filtres n’étaient pas ceux d’aujourd’hui, en théorie l’air est respirable, mais pour ma part je n’essayerait même pas de le respirer, remplir un bloc de plongée dans un centre vous coûtera quelques francs ou euros, alors pour 5 balles je testerais pas l’aventure de le respirer.

      Ce que je ferais dans votre cas :
      1. Vider l’air de la bouteille lentement.
      2. Passer le contrôle de sécurité EMPA ou le contrôle de sécurité officiel dans votre pays et faire réviser le matériel, changer les joints, change ce qui n’est plus aux normes, d’ailleurs pour ce point il y a de très fortes chances que la robinetterie ne soit plus aux normes et quand je dis de fortes changes c’est presque 100%.
      3. Remplir le bloc avec de l’air tout beau tout neuf si les points ci-dessus son bons.

      Cordialement
      Christian

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.